04/04/2016

SPHP CHRONOGRAPHE

Montre réalisée en série limitée pour les membres des SPHP. Les aiguilles et cadran sont traités avec une matière luminescente Super Luminova afin de garantir une lisibilité optimale en milieu aquatique ou de nuit.

Crée en 2012, cette montre a été réalisée en série limitée et n’est plus disponible à la vente.

SPHP : SERVICE DE LA PROTECTION

Le Service de la protection (SDLP) est un service de la Police nationale française chargé de missions de protection rapprochée et d’accompagnement de sécurité au profit des dirigeants ou ex-dirigeants de la République française, de ses hôtes étrangers ou bien encore de personnes spécialement menacées. Le Service met également en œuvre les mesures nécessaires à l’organisation matérielle et à la sécurité des visites officielles en France et à l’étranger. Il assure la surveillance et la protection des bâtiments et emprises de l’administration centrale du ministère de l’Intérieur.

Après l’assassinat du roi Alexandre Ier et de Louis Barthou, ministre français des Affaires étrangères, né à Oloron Sainte-Marie (Pyrénées Inférieures), à Marseille, en 1934, est créé le « service des voyages officiels et de la sécurité des hautes personnalités » (SVOSHP), abrégé dans le langage policier en « Voyages Officiels » ou « VO ». Un décret signé par le président de la République Gaston Doumergue le 14 décembre 1929 prévoyait déjà l’organisation de ce service. L’assassinat du roi accélère sa mise en place par une instruction interministérielle du 1er mars 1935.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la protection du maréchal Philippe Pétain est assurée par la garde personnelle du chef de l’État qui comprend un peloton motocycliste, qui devient en 1944 la Section Motocycliste d’Escorte, service assurée en 1948, par la Compagnie républicaine de sécurité CRS n° 1, pour la sécurité de Pierre Laval, est créé par René Bousquet le GSP (Groupe Spécial de Protection) unité de 247 personnes dissoute en août 1944.

Après la Seconde Guerre mondiale, la sécurité du Général de Gaulle sera notamment assurée par un groupe d’hommes dirigé par l’Inspecteur général honoraire de de la Police Nationale et Président du Club de Tir de Paris de la Police Nationale6 Raymond Sasia, premier policier français diplômé de l’académie du FBI à Quantico en Virginie aux États-Unis.

Aux termes d’un arrêté du 19 octobre 1994 sous l’impulsion du ministre de l’Intérieur Charles Pasqua, le service prend l’appellation de « service de protection des hautes personnalités » (SPHP)7.

En juin 2010, un rapport de la Cour des comptes mentionnait notamment, parmi les personnalités bénéficiant d’une protection du SPHP, les anciens premiers ministres Dominique de Villepin et Jean-Pierre Raffarin, les anciens ministres de l’Intérieur Pierre Joxe, Jean-Pierre Chevènement et Charles Pasqua, les anciennes épouses de président Danielle Mitterrand et Bernadette Chirac, les anciens candidats à l’élection présidentielle de 2007 François Bayrou et Ségolène Royal, l’ancienne otage et parlementaire Ingrid Betancourt, l’ancien ministre Michel Charasse ou encore la présidente du MEDEF Laurence Parisot8.

En 2013, dans le cadre de la réforme de l’administration centrale des ministères de l’Intérieur et des Outre-mer, le service prend le nom de « Service de la protection » (SDLP) et intègre dans son organigramme le « Service de sécurité du ministère de l’Intérieur » (SSMI) et le « Service central automobile » (SCA).

Fiche technique

BRACELETS

Livrée avec 3 bracelets interchangeables : 1 cuir noir, 1 toile tactique noir et 1 caoutchouc noir.

MÉCANISME

Calibre : Chronographe Ronda 5021.D – Fabriqué en Suisse
Remontage : Quartz

BOITIER

Matériau : Acier 316L PVD noir
Cadran : index et aiguilles en Super Luminova
Verre : Saphir inrayable traité anti-reflets 4mm
Fond : Massif acier 316L PVD noir
Couronne : Vissée diamètre 9mm
Dimension : 44mm
Epaisseur : 15,5mm