31/03/2016

AG2 COS

Ce garde temps robuste de forme tonneau inspiré des 70’s, étanche à 200M a été créé pour les membres du COS. Les aiguilles et cadran sont traités avec une matière luminescente Super Luminova afin de garantir une lisibilité optimale en milieu aquatique ou de nuit.

Crée en 2007, cette montre a été réalisée en série limitée et n’est plus disponible à la vente.

COS : COMMANDEMENT DES OPERATIONS SPECIALES

Le Commandement des opérations spéciales (COS), placé sous les ordres du chef d’État-major des armées (CEMA) et sous l’autorité directe du président de la République française, rassemble l’ensemble des forces spéciales des différentes armées françaises sous une même autorité opérationnelle, permanente et interarmées. La nécessité d’une telle fédération est apparue après la participation française à la première guerre du Golfe et l’observation des exemples américain (USSOCOM) et britannique (UKSF).

Le COS a été créé par l’arrêté du 24 juin 1992, qui précise ses missions :

« Planifier, coordonner et conduire les actions menées par les unités spécialement organisées, entraînées et équipées pour atteindre des objectifs militaires ou paramilitaires définis par le chef d’État-major des armées. »

L’état-major du COS est situé depuis 2006 sur la base aérienne 107 à Vélizy-Villacoublay, dans les Yvelines.

Contrairement à l’USSOCOM américain, le COS ne possède pas d’unités de guerre psychologique ou d’action civilo-militaire, ce en dépit des directives du CEMA en 1993, l’amiral Jacques Lanxade, qui l’avait autorisé à « développer des capacités de guerre psychologique ».

Le COS représente début 2014 un réservoir théorique de 3 196 personnes (dont 256 dans les états-majors), auxquels s’ajoutent 400 réservistes. Son effectif réel à cette date est de 3 019 personnes. La loi de programmation militaire 2014-2019 prévoit de porter ce nombre à 3746 personnes. Son commandant (le GCOS) est depuis le mois d’août 2013, le général Grégoire de Saint-Quentin.

Le COS est un état-major interarmées placé sous l’autorité directe du chef d’État-major des armées (CEMA). Le COS est surtout un commandement opérationnel. À ce titre il n’a pas d’autorité organique directe sur les unités qu’il emploie. Néanmoins il assume certaines de ces fonctions, notamment en matière de politique d’équipement, de recherche et développement, d’entrainement et de préparation opérationnelle.

Pour effectuer les missions qu’il lui assigne, le CEMA met à la disposition du COS les moyens matériels ou humains adaptés provenant le cas échéant de n’importe quelle unité des Forces armées françaises. Le COS fait appel de manière ordinaire aux composantes spéciales des trois armées.

Fiche technique

BRACELETS

1 bracelet en acier, 1 cuir Bund, 1 tactique en toile noir.

MÉCANISME

Calibre : ETA 2824 – Fabriqué en Suisse
Fréquence : 28800/h
Rubis : 25r
Réserve de marche : 42h
Remontage : Automatique, H+M+S+Date

BOITIER

Matériau : Acier 316L – PVD Noir
Cadran : Noir mat avec index Super Luminova avec 12 index
Verre : Saphir inrayable traité anti-reflets 2,5mm
Fond : Massif acier 316L, Renforcé,Vissé
Couronne : Vissée diamètre 6mm
Dimension : 42mm
Epaisseur : 13,5mm